Stages

Cette rentrée 2018 ORTANZ vous propose :

Stage
danse et musique improvisées : composer ensemble

 

Avec Léa Bonnaud et Aurélie Gatet
9 / 10 et 11 novembre 2018
CCM Jean-Moulin à Limoges

 

Deux approches singulières pour expérimenter et nourrir des improvisations à plusieurs.
En convoquant à la fois la musicalité du corps et la dimension corporelle de la musique, nous explorerons les différents modes de relations entre les deux pratiques.
Nous mettrons en jeu respiration, matières sonores et physiques, rythmes pour ouvrir un espace de dialogue entre danse & musique.
Des propositions ludiques amèneront le groupe à affiner l’écoute, à comprendre ce que l’on donne à voir et à entendre. Des partitions improvisées communes à la musique et la danse nous ferons entrer dans la composition.

 

Léa Bonnaud - Danseuse, chorégraphe, et improvisatrice, elle est également notatrice Laban. Elle développe ses projets chorégraphiques et pédagogiques au sein du Collectif Zone d’Appui Provisoire.

 

Aurélie Gatet - Plasticienne et performeuse, elle poursuit une recherche artistique sur la présence et l’origine de la fiction, chemine entre arts plastiques et arts vivants, et se met en jeu avec le goût de la composition en temps réel.

 

Qui :     pour toute personne ayant une pratique sonore ou corporelle


Quand : vendredi 9 novembre 2018 : 14h >18h (arrivée à 13h30 pour finaliser l'inscription)
               samedi 10 et dimanche 11 novembre: 10h >17h30


Où :    Centre Culturel Jean-Moulin
           76 Rue des Sagnes / 87280 Limoges


Tarif :  
75 à 90€ (tarif responsable)
             + adhésion à prix libre à l’association Ortanz


Inscription avant le 15 octobre, validée par l’envoi de vos coordonnées et d’une chèque d’arrhes de 30€ à : Association Ortanz / Chez Aurélie Gatet / 25 rue Henri Lagrange / 87130 Linards


Contact et infos par mél : ortanzlimoges@gmail.com

 

Stage co-organisé avec le collectif ZAP (Zone d’Appui Provisoire) de Poitiers
http://www.collectifzap.fr/





-----------------------------

Stages précédents :


COMPOSER AVEC L’INSTANT
avec Josselin Arhiman  

L'objet de ce stage est d'aborder l'improvisation sous un angle compositionnel.
Composition au service de l'improvisation, ou bien l'inverse. C'est une question fondamentale dans mon travail de création. Quelle place accorde-ton à ce qui est écrit ou improvisé ? met-on une barrière où une jonction entre les deux, et où avons-nous envie de la placer ? L'improvisation est-elle une forme de composition ?

Composer, c'est mettre ensemble, unir, accoupler, ... Mettre en FORME différents éléments. Cela fait appel à nos qualités de réflexion ou d'analyse.
Jouer AVEC L'INSTANT, c'est se poser dans un temps infiniment petit, et constamment en mouvement. C'est faire appel à notre spontanéité. Ce qui est instant, c'est aussi parfois ce qui est pressant, imminent, urgent.
Penser l'improvisation comme une composition de/avec l'instant, ce serait donc un sens mettre en place une structuration de son improvisation, tout en gardant comme moteur la spontanéité.
Qui plus est, nous pouvons avoir des contraintes et questionnement complémentaires du fait que l'on joue en solo, en duo, en trio, à dix ... (comment composer avec l'autre, inattendu, ou au contraire comment nourrir son improvisation en solo ?) Nous expérimenterons différentes formules de jeu.
On tentera de mettre en évidence par le jeu des notions contradictoires ou complémentaires : le conceptuel et l'organique (la tête et le corps), le structuré et le spontané, l'écrit et l'improvisé, l'anticipation et la réactivité, le cadre ou le non-cadre, la consonance et la dissonance (la dissonance consonante), ...
On travaillera sous des angles différents pour mettre en évidence ces différentes questions : en improvisation libre, en improvisation complète mais scénarisée , en jouant des choses écrites au sein d'une improvisation...
Le plaisir de jouer ou d'écouter se succéderont : Nous ne jouerons pas tous tout le temps.
On n'aura très sûrement pas le temps de faire tout ce qu'on aura prévu, et on aura sûrement d'autres pistes de réflexion à découvrir en cours de route.
Plutôt que de trouver, nous préférerons NOUS trouver. Mais faute de pouvoir se trouver, si l'on peut sortir de ce stage en nous questionnant, ce sera déjà gagné.


Public : ouvert à tous
Dates et horaires : de 10h à 17h, les samedi 17 et dimanche 18 décembre 2016
Lieu : Place Croix des Rameaux - 87220 Feytiat ( dans la salle au-dessus de la boulangerie )
Tarifs : 60 € plein tarif / 50 € tarif réduit + adhésion prix libre à l’association Ortanz
Contact : mail : ortanz@ymail.com / tel : 0 6- 2 1- 3 5- 7 1 -3 3
Stage en co-production avec La Luette Agile


-------------------------------------------------------------------------------

Stage entre danse et performance
avec Jules Beckman 
 « L'instabilité et la contradiction comme forces libératrices /sources innovatrices »
4 jours  : du vendredi 25 au lundi 28 mars 2016
Jules Beckman : artiste de scène pluridisciplinaire, compositeur, et pédagogue, il travaille depuis 1987 dans les milieux contemporains, populaires et underground de la danse, de la performance et du cirque.
Contenu : Dans ce stage, il s’agira d’approfondir notre capacité à sentir, saisir la « poétique de l’instant » et la transformer en « action et cré-action » pour développer la proprioception, le plaisir, l’animalité et l’aventure dans la danse.
Public concerné : performeuse/eurs, toute sorte d'artistes de scène, chercheuse/eurs queer, philosophes, stage ouvert à tous ceux qui sont intéresses par le propos. 


Lieu : Rue Du Cirque, 5 quai des Mégisseries, Saint Junien 87200
Tarif : 155 € plein tarif / 145 € tarif réduit
+ 5 € cotisation à l’association Ortanz


Contacts /renseignements : ortanz@ymail.com 
Carine 06 21 35 71 33 / Manu 06 19 26 28 55 

Début du stage vendredi 25 mars à 10h - fin lundi 28 mars à 17h
Inscriptions : avant le 1° mars par l’envoi de vos coordonnées et d’un chèque d’ acompte de 50 euros à : Association Ortanz - la Bécarie - 87200 Saint Martin de Jussac
Quelques possibilités d’hébergement sur place : chambre lit double pour 6€/nuit
Renseignements auprès de Carine : 06 21 35 71 33


Descriptif approfondi :
« Tout devient vivant quand les contradictions s’accumulent » Gaston Bachelard
Mon travail d’enseignement consiste à relier nos intuitions animales primale (l’organisme) à la vie humaine contemporaine (l’identité) à travers l’improvisation.
(l’organisme)
Nous prendrons de longs ‘voyages’ les yeux fermés, guidé par ma voix/paroles et la musique ‘live’ que je propose. Nous cultivons le ‘nonagir’ qui donne naissance a une nouvelle volonté animale. Le “je” habituel est abandonné en faveur d’une désorientation innovatrice, la gravité sphérique. Notre objectif est d’abandonner la domestication en faveur d’un état sauvage dans lequel l’instinct agit comme une force libératrice.
(l’identité)
En contraste avec les états aquatiques (même préhistoriques) du l’organisme, où la notion du temps/ espace est dilatée et étirée, nous jouerons dans un temps/espace réduit. Nous allons découvrir des stratégies d’improvisation, les yeux ouverts. Nous explorerons les plaisirs et problématiques du ‘citadin mammifère’, ‘the social body’ et de l’identité. C’est un atelier post-Contact Improvisation (CI). Ce qui signifie que nous allons aller au-delà des codes de CI.
« La capacité d’être présent et juste dans l’instant comme auteur/interprète de compositions chorégraphiques et musicales (ce qui implique de risquer la réalité du changement, essence même de l’improvisation) est proche de mon coeur.
Pourtant, être vivant de cette manière est non-linéaire et non-stéréotypée par sa nature. Ainsi, lorsque j’enseigne, je cherche à la fois d’orienter et de désorienter les stagiaires (et moi-même) afin que nous puissions nous sentir vivant et agir spontanément.
Dans ce stage, il s’agira d’approfondir notre capacité à sentir, saisir la « poétique de l’instant » et la transformer en « action et créaction » pour développer la proprioception, le plaisir, l’animalité et l’aventure dans la danse.
« ...Chaque moment de l’histoire sur terre est catalogué dans le « composte » de notre ADN.
Notre souhait : nous ouvrir à cette « corne d’abondance » que nous offre la mémoire de notre cerveau « archaÏque » dit « lymbique » véritable « cosmos du plaisir », sans le « surfiltrage » habituel requis par les normes sociales.
Nous voulons provoquer les conditions où l’instinct devient starter du mouvement.
Nous réclamons l’improvisation comme nécessité, comme droit et rite, et la vie comme verbe.
Nous clamons et réclamons l’urgence joyeuse d’improviser à plusieurs reprises pour refléter notre changement. Nous réclamons la beauté de l’accident, l’erreur brillante.
Nous réclamons l’improvisation comme « LE PLAN » et le définissons plus vital que n’importe quel plan.


crédit photo : Biacadiane



___________________________________________________________________________

les 28 et 29 novembre 2015 avec Christine Quoiraud

Le Body Weather Laboratory
ou laboratoire de météorologie des corps résulte du travail sur le butaï (danse-état) initialement engagé dans les années 70 au Japon par le danseur Min Tanaka et de l’enseignement divulgué aux membres internationaux de sa compagnie Maï-Juku qui le diffusent aujourd’hui aux quatre coins du monde. Le Body Weather est un laboratoire, artistique, kinesthésique, une anthologie d’outils compositionnels pour la création, une démarche « où l’individu s’interroge sur les multiples chemins de la pensée qui font bouger le corps ». Entraînement complet de danse, on y explore les intersections entre le corps et l’environnement. Les corps ne sont pas conçus comme des entités fixes et distinctes; ils sont en évolution constante, en relation.

Le BWL se divise en trois groupes de travail :
le MB (mind/body= esprit/corps, muscles/bones= muscles/os) Un entraînement énergétique, dynamique et rythmique développant force, flexibilité et stabilité.
Les manipulations constituent un travail structuré et progressif avec un partenaire, centré sur la respiration, les étirements, l’alignement et la relaxation.
Explorations incluant des pratiques de segmentation du mouvement, des différentes vitesses
dans le corps, des investigation sensorielles, la prise de conscience de l’espace du
dedans et du dehors du corps, ainsi que le travail sur l’image-mouvement. L’accent est mis sur l’observation et le feed-back comme moyens d’objectiver l’expérience, de préciser et d’articuler la perception des corps.

Christine Quoiraud est une artiste qui recherche et s’interroge sur la notion de territoire dans l'art et dans la danse. Elle a étudié la danse contemporaine et s’est formée à partir de 1981 avec Min Tanaka. En 1985, elle devient membre de sa compagnie, Maï-Juku Dance Co, les danseurs fermiers, à la « Hakushu Body Weather Farm », au Japon. En 1990, elle revient en France pour y développer sa pratique et son enseignement autour du travail sur la météorologie du corps. Elle organise maintes rencontres et ateliers avec les anciens membres de la Cie Maï-Juku dont Frank van de Ven (Body Weather Amsterdam), Andres Corchero (Barcelone), Oguri (Los Angeles).
Elle développe son propre travail de création et met en place les projets « Marche et Danse » grâce à la bourse Villa Médicis hors les murs (1999).
MARCHE ET DANSE: CORPS / PAYSAGE, Différents projets de marches longue distance prolongent son travail d’investigation sur la relation corps/ paysage en solo ou en groupe (Yougoslavie, Californie, Espagne, Grande Bretagne et France).
Elle propose des ateliers en extérieur et réuni des scientifiques, des artistes, des nomades avec qui elle marche.
En 2002, elle collabore avec Hamish Fulton à Chamarande et ses environs avec 23 jeunes artistes. Marche intensive de 9 jours, dont il résulte le livre « Walk Dance Art Co » édition Filigranes.
http://christinequoiraud.blogspot.fr/ 



Lieu : Centre Culturel Jean Moulin

76 rue des Sagnes – 87280 Limoges

Horaires : samedi de 14h à 19h

dimanche de 10h à 17h avec pause pique-nique

Tarifs : 60€ (plein tarif) ou 50€ (tarif réduit)

+ adhésion à l'association Ortanz à partir de 5€



Inscriptions avant le 15 novembre par l'envoi de vos coordonnées et de 25€ d'arrhes à :

Association ORTANZ - 58 rue du Chinchauvaud - 87000 Limoges

_________________________________________________________

 Se présenter comme un jeu/ jouer de sa présence 

  CORPS- SITUATIONS - REGARDS

les 13 et 14 février 2016 animé par Noémie Berteau et Tâm Nguyen-Minh

salle de danse du Centre Culturel Jean-Gagnant

 ( Hibou Intempestif - Bordeaux )

En jouant avec différentes façons de se présenter/ se raconter (parole, mouvement dansé, situations- espaces), nous irons vers un état de jeu groupal.
La base de notre travail est la présence quotidienne en tant que socle du tonus, ce qu’elle révèle du dialogue entre nos états intérieurs et les situations vécues – microcosme/ macrocosme – dedans/dehors- dans un dialogue soutenu.
Cette présence se nourrit d’explorations mettant en jeu une simple marche, des gestes empruntés à l’univers du quotidien.
… La question …
Comment la présence quotidienne (marche, gestuelle, parole) survit à l’irruption du regard et de la relation, et permet même à cette présence que nous souhaitons agile, de s’expandre tout en  circulations et déploiement ?
Nous aborderons cette question en alternant des temps de solo, duo, groupe, regard, feedbacks.
 Pour cela nous avons des outils tels que :

•    La physicalité : les systèmes du corps par l’étude du Body Mind Centering, les matières et états traversés
•    La narrativité : trouver une continuité ou une discontinuité dans le jeu pour asseoir notre présence
•    L' imaginaire : ce que nous donnons à voir, les matières et images corporelles stimulées par l’expérience
Une présence en mouvement…vers un état de jeu…entre corps, regard et situation.


Le hibou intempestif est une association pour la diffusion de la danse contemporaine et l'éducation somatique, l'agitation corporelle et sonore et le repos actif.
Hibou Intempestif a été fondée par des psychomotriciennes en Octobre 2007.
Ses missions : diffuser la danse improvisée auprès de publics nouveaux et inhabituels, créer des ponts entre les disciplines artistiques, promouvoir la recherche ( en pensée et en actes ), rendre l'air plus respirable !
http://hibou-intempestif.blogspot.fr/ 

lieu / dates et horaires : 
Samedi 13 février de 14h à 19h
Dimanche 14 février de 10h à 13h
salle de danse du Centre Culturel Jean-Gagnant 
7 Avenue Jean Gagnant à Limoges

tarifs : 
 55€ / 45€ ( réduit) + 5€ d'adhésion à l'association Ortanz